Go Green : objectif zéro carbone net

SUR NOS SITES EN EUROPEObjectif : zéro carbone net

En phase avec l’objectif de neutralité carbone de l’Union européenne, TotalEnergies
a mis en place un projet ambitieux sur ses sites en Europe. Nom de code : GoGreen.
Il prévoit de couvrir l’intégralité des besoins électriques des sites
de la Compagnie avec de l’électricité d’origine renouvelable.

On vous explique tout cela en détails… et en dessins !

Des panneaux solaires s'étendent à perte de vue au milieu des montagnes. C'est une ferme solaire

La décarbonation pour horizon

Depuis plusieurs années, TotalEnergies s’engage à réduire ses émissions de carbone. Si en 2015, la Compagnie avait émis 45 millions de tonnes de CO2, elle réussit depuis à diminuer ce volume, année après année. En 2021, le bilan s’élevait à 37 millions de tonnes de CO2. Et en 2030, ce seront 40 % de carbone en moins, scopes 1 et 2, qui seront émis par la Compagnie dans le cadre de ses activités.

Plus d’énergies, moins
de carbone !

Aujourd’hui, le mot d’ordre est clair…
TotalEnergies vise la neutralité carbone d’ici 2050 à l’échelle mondiale, ensemble avec la société. Pour y arriver, elle devient une compagnie multi-énergies et transforme son mix en misant, notamment, sur l’électricité verte. Avec un défi de taille : réduire les émissions de scopes 1 et 2 de TotalEnergies, tout en faisant face à une demande énergétique en croissance.

La Compagnie prévoit ainsi de couvrir d’ici 2025 l’intégralité des besoins électriques de ses sites industriels, commerciaux et administratifs européens avec de l’électricité verte issue de ses projets de fermes solaires en Espagne.

Le 21ème siècle sera
le siècle de l'électricité !
Le 21ème siècle sera le siècle de l'électricité !
Patrick Pouyann, le PDG de TotalEnergies dit : Le 21ème siecle sera le siècle de lenergie !

Aujourd’hui, ce sont près de 6 térawatts-heure (TWh) d’électricité qui sont consommés chaque année par l’ensemble des sites de la Compagnie basés en Europe (en France, en Belgique, en Allemagne, et aux Pays-Bas notamment). Comment couvrir ce besoin d’énergie en électricité d’origine renouvelable ?

La décarbonation de la consommation électrique des sites européens tire parti des énergies renouvelables et vise à faire de TotalEnergies un acteur proactif de la transition énergétique.

SCOPES 1, 2 OU 3, ÇA VEUT DIRE QUOI ?

Pour calculer les émissions de gaz à effet de serre issues de l’activité d’une entreprise, on catégorise
ces émissions en 3 périmètres distincts, appelés « scopes ».

Le scope 1 regroupe les émissions
directement liées à l’activité d’une
entreprise, lorsque celle-ci, par exemple,
émet du méthane ou du CO2
lors de ses opérations.

Le scope 2 regroupe les émissions indirectes
d’une entreprise, liées à l’énergie consommée
pour ses opérations. L’électricité par exemple,
notamment, entraîne des émissions de gaz
à effet de serre lors de sa production.

Le scope 3 regroupe les autres émissions
indirectes d’une entreprise, dont celles
liées à l’utilisation de ses produits par
les consommateurs finaux.

Une raffinerie TotalEnergies est bordé par une rocade routière ou roulent de nombreuses voitures

Nom de code : GoGreen

Pour comprendre les origines du projet GoGreen, il faut faire un petit bond en arrière… et revenir à la création de la CO2 Fighters Squad, un regroupement d’experts du CO2 aux compétences transverses.

Des collaborateurs TotalEnergies se tiennent debout, souriants. C'est la CO2 Fighters Squad.

Leur mission ?

Accélérer les projets
de décarbonation des sites

Un membre des CO2 Fighters inspecte une machine dans une raffinerie. Il prend des notes.

Créer des synergies
entre les organisations

Le même personnage en tenue de scurit, sert la main d'un homme en costume et cravate.

Et faire émerger de nouvelles
solutions bas carbone

Une femme et une homme observent un tableau ou figure un arbre, un panneau solaire et une olienne.
Et on peut dire que
les idées fusent !
Et on peut dire que les idées fusent !
Patrick Pouyann, souriant, dit: 'Et on peut dire que les idées fusent!'

Grâce à eux et à la mobilisation enthousiaste de tous les salariés, ce sont plus de 500 projets de décarbonation potentiels qui ont été recensés, avec des propositions aussi variées que l’installation de fermes renouvelables sur les sites de production, l’hybridation des navires, l’approvisionnement des usines en biocarburants ou encore le captage-stockage de CO2 à la sortie des raffineries.

Ce sont donc les CO2 Fighters qui ont facilité la mise en œuvre du projet GoGreen en mobilisant les expertises nécessaires à son déploiement comme celles du Raffinage-Chimie, principal « client » de cette solution de décarbonation en Europe, les Renouvelables et le Trading Électricité.

GoGreen, ça consiste
en quoi, exactement ?

En 2020, TotalEnergies a fait l’acquisition d’un portefeuille de plus de 5 gigawatts (GW) de projets solaires en Espagne et signé le plus grand corporate PPA(1) à ce jour, permettant ainsi à une partie de l’énergie verte produite de couvrir les besoins en électricité des sites européens de la Compagnie.

Ce projet d’envergure a mobilisé l’équipe Trading de TotalEnergies, chargée de capitaliser sur son expérience des marchés de l’électricité pour assurer le lien entre le lieu de production de cette énergie et ses points de consommation.

(1) PPA : Power Purchase Agreement

Après tout, l’Espagne
est l’un des pays les
plus ensoleillés d’Europe
Après tout, l’Espagne est l’un des pays les plus ensoleillés d’Europe
Un ingénieur dit « Après tout, l’Espagne est l’un des pays les plus ensoleillés d’Europe »

Au fait, c’est quoi,
un PPA ?

Un Power Purchase Agreement (PPA), c’est un contrat d’achat d’électricité verte, conçu pour booster les investissements dans les renouvelables.

TotalEnergies met en oeuvre 3 types de PPA différents :

  • Le PPA avec livraison physique d’électricité sur site pour autoconsommation
  • Le PPA avec livraison d’électricité hors site lorsque la production d’électricité est réalisée à distance. C’est ce type de contrat qui a été mis en place dans le cadre de la décarbonation des sites européens de TotalEnergies.
  • Le PPA dit « virtuel » ou « financier » sans livraison physique d’électricité.

Mais comment cela a-t-il été possible, sachant que
le transport d’électricité manque d’infrastructures
transfrontalières, et qu’il y a des pertes d’énergie
durant l’acheminement ?

C'est très
simple !
C'est très simple
Portrait d'une collaboratrice de TotalEnergies. Elle dit : C'est très simple
Les traders vont acquérir une
part de la production de nos fermes
solaires espagnoles, équivalentes
à un volume d’électricité de l’ordre
de 6 TWh par an.
Ils revendront cette part sur le marché
espagnol et continueront à fournir
nos actifs avec une électricité issue
des marchés de gros selon
leur localisation.
La collaboratrice désigne un graphique en forme de camenbert. Il est divisé en deux: 2/3 et 1/3.La collaboratrice désigne un graphique en forme de camenbert. Il est divisé en deux: 2/3 et 1/3.
Patrick Pouyann, souriant, dit: 'Et on peut dire que les idées fusent!'

Mais pour chaque mégawatt-heure (MWh) produit par nos fermes espagnoles, nos traders vont aussi recevoir, en tant qu’acheteurs, une garantie d’origine.

La garantie d’origine, c’est une sorte de certificat électronique attestant du caractère renouvelable de ce MWh.

... et la garantie d’origine, elle, sera répertoriée
dans un registre tenu par le mandataire
espagnol.

Elle sera ensuite créditée
sur le compte de nos traders...

... qui pourront la transférer à leur tour
vers les registres des États où sont
établis les sites de TotalEnergies.

Elle sera ensuite créditée sur le compte de nos traders qui pourront la transférer à leur tour vers les registres des États où sont établis les sites de TotalEnergies.

Une famille espagnol est réunie devant la télévision Dehors la ville brille dans la nuit.

Le MWh sera injecté sur le réseau espagnol...

La garantie d'origine s'affiche et clignoteDans un bureau de l'état espagnol, la garantie d'origine s'affiche sur un écran d'ordinateur
Bulle avec la garantie d'origine.Un trader de TotalEnergies reçoit la garantie d'origine sur sa tablette tactile.

En somme, ce n’est pas l’électron
qui voyage mais la garantie d’origine !

Pour chaque MWh consommé par l’un de nos sites,
une garantie d’origine sera définitivement effacée du
registre du pays dans lequel il se trouve.

En assurant une parfaite traçabilité, tout risque de
double-comptage des électrons verts est ainsi évité.

La Tour TotalEnergies s'illumine dans la nuit tombante, parmi les autres tours parisiennes.

En somme, ce n’est pas l’électron
qui voyage mais la garantie d’origine !

Pour chaque MWh consommé par l’un de nos sites,
une garantie d’origine sera définitivement effacée du
registre du pays dans lequel il se trouve.

En assurant une parfaite traçabilité, tout risque de
double-comptage des électrons verts est ainsi évité.

Au final, en favorisant l’investissement dans les renouvelables,
TotalEnergies s’engage à réduire ses émissions carbone de scopes 1
et 2 de près de 2 millions de tonnes de CO2 par an en Europe.

Et, cerise sur le panneau solaire,
GoGreen permet aussi d’assurer
le développement rentable des
centrales solaires à long terme.
GoGreen permet aussi d’assurer le développement rentable des centrales solaires à long terme.GoGreen permet aussi d’assurer le développement rentable des centrales solaires à long terme.
Le trader de TotalEnergies sourit, les bras croisé.Le trader de TotalEnergies sourit, les bras croisé. 2
Bah !
Qui a éteint
la lumière ?
Paris, la tour TotalEnergies s'éteind subitement. Quelqu'un dit 'Bha qui a étiend la lumière'

Du soleil d’Espagne dans les raffineries...
Et plus loin encore !

Cette première étape de décarbonation des actifs européens ouvre la porte à des ambitions internationales.

En effet, début 2021, la Compagnie a annoncé l’acquisition d’un portefeuille de 2,2 GW de projets solaires et de 600 MW de projets de stockage par batterie au Texas, aux Etats-Unis.

Sur le modèle espagnol, un nouvel accord d’achat d’électricité a déjà été conclu : 1 GW de ce portefeuille d’énergie solaire permettra de couvrir en électricité verte l’intégralité de la consommation électrique des sites industriels de TotalEnergies opérés aux États-Unis, dont les plateformes de raffinage – pétrochimie de Port Arthur et les sites pétrochimiques de La Porte et de Carville.

Le projet GoGreen offre encore de belles perspectives. Sa force, c’est sa reproductibilité, en interne, mais aussi auprès de clients potentiels. TotalEnergies se veut le premier client de ses offres pour inciter d’autres industriels à investir dans les projets renouvelables.

GoGreen vient donc étoffer le catalogue de solutions bas carbone à grande échelle de la Compagnie, en phase avec sa stratégie. Il réaffirme son ambition d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, non seulement sur l’ensemble de ses activités mondiales (scopes 1 et 2), mais également sur les produits énergétiques utilisés par ses clients (scope 3).

TotalEnergies s’engage ainsi à devenir un acteur majeur de la transition énergétique.

De plus en plus d’entreprises se
tournent vers les énergies vertes,
et nous souhaitons mettre à leur
disposition toute notre expertise et les
atouts de notre modèle intégré pour
les accompagner dans leur transition énergétique.
Une collaboratrice de TotalEnergies sourit, les mains sur les hanches.Une collaboratrice de TotalEnergies sourit, les mains sur les hanches. 2
Une raffinerie de TotalEnergies brille dans la nuit, baigné par la lumière de la lune.