Polymères et plastiques : toujours plus de matières recyclées et renouvelables

Notre activité polymères dans le monde
 

En transformant du pétrole, du gaz, de la biomasse et des déchets plastiques, nous fabriquons polymères, polymères recyclés et biopolymères qui entrent dans la composition des plastiques. Grâce aux nombreuses propriétés (légèreté, résistance, imperméabilité…) qu’ils conférent aux produits qu’ils permettent de fabriquer, les plastiques sont devenus des incontournables de notre vie quotidienne. En tant que grand producteur de polymères, TotalEnergies a un rôle à jouer pour améliorer la gestion de leur fin de vie afin d’éviter qu’ils ne se retrouvent dans la nature. Ainsi, nous développons de nombreux projets pour réduire l’impact environnemental de nos polymères, développer le recyclage et produire des polymères à partir de matières renouvelables. Nous avons d’ailleurs pour ambition de produire 30 % de polymères recyclés et renouvelables d'ici 2030.

Nos clients sont principalement des transformateurs qui fabriquent, à partir de nos polymères — polyéthylène, polypropylène, polystyrène, leurs équivalents recyclés et nos biopolymères — des produits finis en plastique pour différents marchés :

  • automobile : pare-chocs, airbags, réservoirs, pièces intérieures, etc. ;
  • construction : tuyaux, panneaux d’isolation, gazon artificiel, moquettes, etc. ;
  • santé & hygiène : poches physiologiques, seringues, rasoirs, etc. ;
  • électrique & électronique : téléviseurs, réfrigérateurs, câbles, etc.
  • emballages : films de protection, bouchons de bouteille, barquettes, etc. ;
  • emballages industriels : bidons, pots de peinture, etc. ;

Utilisés sur de tels marchés, nos polymères permettent de réduire l’empreinte carbone de nos clients en :

  • améliorant l’isolation des bâtiments : si 50% de ces derniers étaient isolés grâce aux plastiques, c’est 340 Mt de CO2 qui pourraient être évitées
  • réduisant le poids des véhicules : les pièces en plastique des voitures sont 40 à 50 % plus légères que celles en matériaux alternatifs, ce qui permet de réduire de 200 kg le poids de chaque véhicule et ainsi économiser 0,5 L de carburants aux 100 km
  • réduisant l’impact du transport de denrées alimentaires : si la nourriture était emballée dans un autre matériau que le plastique, le poids global serait multiplié par 4, la consommation d’énergie par 2 et les émissions de gaz à effet de serre par 3.

Source : Plastics Europe

Réduire l'impact environnemental de nos polymères

Pour aider nos clients à réduire leurs émissions de CO2 et à se différencier sur leurs marchés, nos experts travaillent en étroite collaboration avec eux sur des procédés innovants et leur mise en œuvre à l’échelle industrielle. Le but : produire des polymères à haute valeur ajoutée, qui permettent d’obtenir des plastiques à la fois plus performants sur le plan environnemental et dotés de propriétés améliorées (légèreté, résistance, souplesse, etc.).

De leur fabrication à leur utilisation finale, nous veillons à produire des polymères moins impactants pour l’environnement. Ainsi, nous améliorons en permanence nos procédés de production pour consommer moins d’énergie et moins d’eau. Nous travaillons également sur les propriétés de nos polymères pour permettre à nos clients de consommer toujours moins de matières premières tout en leur garantissant performance équivalente voire supérieure. L’écoconception est également au cœur de nos efforts pour concevoir des plastiques plus facilement recyclables.

Notre ambition : produire 30 % de polymères recyclés et renouvelables d'ici à 2030

La gestion des déchets plastiques est un enjeu crucial pour le secteur. Nous travaillons avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur - les industriels de la filière plastique, les centres de recherche, les acteurs de la collecte et du tri et leurs clients, -pour apporter des solutions concrètes : développer les différentes voies de recyclage des plastiques et utiliser des matières premières renouvelables pour produire des bioplastiques.

Développer le recyclage des plastiques : 

Le recyclage mécanique est une technologie mature qui permet de traiter des déchets de haute pureté issus du tri collectif et des centres de collecte et autres déchets post-consommation. Les déchets plastiques sont triés et nettoyés puis broyés et fondus avant d’être réutilisés. Ile est parfaitement adapté aux besoins de marché comme l’automobile ou la construction.  

Pionniers du secteur avec notre gamme Circular Compounds®, nous produisons des polymères qui contiennent au moins 50 % de matières recyclées et dont les performances sont similaires à celles des polymères vierges. 

En 2019, nous avons acquis Synova, leader français de la production de polypropylène recyclé de haute performance destiné au secteur automobile ou à la construction. Nous avons annoncé, fin septembre 2021, le doublement de sa capacité de production de polymères recyclés mécaniquement pour atteindre près de 45 000 t/an.

En décembre 2021, nous avons signé avec Plastic Omnium un partenariat stratégique pour développer de nouveaux types de polypropylène répondant aux normes de l’industrie automobile

Le recyclage chimique est une technologie de pointe complémentaire au recyclage mécanique qui permet de traiter des déchets non recyclables mécaniquement et ainsi d'atteindre des marchés à haute valeur ajoutée, comme celui des emballages alimentaires. Il modifie la structure moléculaire des déchets plastiques pour revenir à une matière première de base, des monomères, qui peuvent être à nouveau transformés en polymères tout neufs. 

Pour contribuer au développement de cette technologie, nous travaillons avec des acteurs de la chaîne de valeur pour développer des projets d’envergure.

Nous sommes par exemple associés à Citeo, Saint-Gobain et Syndifrais dans un projet visant à faire émerger une filière de recyclage du polystyrène en France. Nous collaborons avec Citeo, Recycling Technologies, Mars et Nestlé pour le développement d’une filière de recyclage chimique en France.

Avec notre partenaire, Plastic Energy, un des leaders mondiaux du recyclage chimique, nous avons annoncé :   

En septembre 2020, la construction d’une des premières usines françaises de recyclage chimique sur notre future plateforme zéro pétrole de Grandpuits (France). Une fois démarrée, elle permettra de traiter 15 000 t/an de déchets plastiques. 

En octobre 2021, la signature d’un accord pour un projet aux Etats-Unis, avec la construction d’une unité de recyclage chimique au Texas. La nouvelle unité aura la capacité de traiter 33 000 t/an de déchets plastiques. 

En janvier 2022, un nouvel accord stratégique dans le cadre d'un projet de recyclage chimique en Espagne. Cette nouvelle usine aura la capacité de traiter 33 000 t/an de déchets plastiques issus de la consommation des ménages et dont une grande partie est aujourd'hui enfouie ou incinérée.

En février 2022, nous avons annoncé, avec Honeywell, la signature d’un accord dans le cadre d’un projet de recyclage chimique en Espagne.

Utiliser des matières premières renouvelables pour produire des bioplastiques : 

PLA, un plastique biosourcé, recyclable et compostable. 

Nous avons fondé en 2016 avec Corbion, leader mondial de l’acide lactique, la joint-venture Total Corbion PLA. Celle-ci développe, produit et commercialise du PLA (acide polylactique), un bioplastique qui peut être produit à partir de canne à sucre ou d’amidon.  Biosourcé, le PLA est en outre recyclable et compostable. Ce polymère peut être utilisé pour le conditionnement, les biens de consommation, l’impression 3D, ou encore les fibres textiles. La joint-venture :
- Détient une usine à Rayong (Thaïlande) d’une capacité de 75 000 t/an
- Construit une seconde usine de PLA d’une capacité de 100 000 t/an sur la future plateforme zéro pétrole de Grandpuits (France)

La joint-venture Total Corbion PLA a pour ambition de détenir 10 % de parts de marché d’ici 2030 et ainsi devenir un des leaders mondiaux du PLA. 
 

Des biopolymères issus du traitement d’autres charges biosourcées

Nous proposons à nos clients des bio polymères aux propriétés identiques aux polymères vierges grâce au traitement de charges biosourcées (huiles végétales ou encore huiles alimentaires usagées) transformées aujourd'hui dans notre bioraffinerie de La Mède (France), et demain, dans celle de Grandpuits (France). 

Pour aller plus loin, nous avons aussi annoncé en octobre 2020 la production, avec nos partenaires, L’Oréal et Lanzatech, du premier emballage en polyéthylène à partir d’émissions industrielles de carbone. 

À lire aussi

Depuis 2019, TotalEnergies est membre fondateur de l’Alliance to End Plastic Waste, qui réunit une quarantaine d’entreprises de la chaîne de valeur des plastiques et des biens de consommation. Celles-ci se sont engagées à verser plus de 1 milliard de dollars, avec pour objectif d’atteindre 1,5 milliard de dollars d’ici à cinq ans, pour mettre en place des solutions permettant d’éliminer les déchets plastiques dans l’environnement, en particulier dans les océans.