Grandpuits : une plateforme zéro pétrole en 2024

Emplacement : Grandpuits, France
Activités : production de biocarburants, plastiques bio et recyclés
Capacité : 400 000 t/an de biomasse transformées en biocarburants ; 100 000 t/an de bioplastiques ; 15 000 t/an de déchets plastiques recyclés
Mise en production : 2024

500
+ de
millions d’euros d’investissement

Annoncé en septembre 2020, un programme d’investissement de plus de 500 millions d’euros sera mis en œuvre pour transformer la raffinerie de Grandpuits en une plateforme zéro pétrole. Biocarburants, bioplastiques ou encore recyclage des déchets plastiques sont au cœur de ce projet qui s’inscrit dans notre stratégie visant la neutralité carbone à horizon 2050.

Grandpuits, un site tourné vers les énergies bas carbone

400 000
tonnes/an de biomasse transformées en biocarburants, notamment aériens
100 000
tonnes de bioplastiques PLA produits chaque année
15 000
tonnes/an de déchets plastiques recyclés

Une usine de biocarburants, majoritairement destinés au secteur aérien

Une unité de biocarburants, d’une capacité de traitement de 400 000 tonnes/an, sera mise en service en 2024 pour produire :

  • des biocarburants aérien durable (170 000 tonnes/an) ;
  • des biocarburants routiers (120 000 tonnes/an) ;
  • du bionaphta (50 000 tonnes/an) utilisé dans la fabrication de bioplastiques.

Elle sera alimentée principalement par des graisses animales en provenance d’Europe et des huiles de cuisson usagées qui seront complétées par des huiles végétales de type colza, à l’exception de l’huile de palme. Un approvisionnement local sera privilégié.

Majoritairement destinés au secteur aérien, les biocarburants de cette nouvelle usine contribueront à la feuille de route française qui fixe un objectif d’incorporation de biocarburants de 2 % en 2025 et de 5 % en 2030.

Alternative immédiatement disponible aux carburants liquides, les biocarburants émettent moins de 50 % de CO2e par rapport à leurs équivalents fossiles. C‘est pourquoi, ils sont un des axes de la stratégie de TotalEnergies pour relever le défi de la neutralité carbone.

Une usine de bioplastiques PLA : la première en Europe

Après le succès de sa première usine de PLA en Thaïlande démarrée en 2018, la co-entreprise avec Corbion (TotalEnergies 50%, Corbion 50%) va construire la 1ère usine européenne de PLA, en France, sur le site de Grandpuits. La mise en service de cette seconde unité est prévue en 2024.

D’une capacité de production de 100 000 tonnes/an, cette usine fera de notre co-entreprise avec Corbion le premier producteur mondial de PLA.

Biodégradable et recyclable, le PLA1 est un bioplastique fabriqué à partir de sucre. Il est capable de rivaliser, en termes de performance, avec les plastiques d’origine fossile tout en étant trois fois moins émetteur de CO2. Sur un marché en croissance de 15% par an, il est destiné à entrer dans la composition de films plastiques, de conditionnements rigides et est utilisé dans de nombreuses applications industrielles.

1 Poly D-Lactic Acid (acide polylactique)

Une usine de recyclage des plastiques : la première en France

Notre Compagnie construira la 1ère usine de recyclage chimique en France avec Plastic Energy (TotalEnergies 60 %, Plastic Energy 40 %). D’une capacité de traitement de 15 000 tonnes/an de déchets plastiques, l’usine sera mise en service en 2023.

Basée sur une technologie de recyclage innovante, cette unité pourra transformer des déchets plastiques par un procédé de pyrolyse qui consiste à faire fondre les plastiques pour obtenir une huile appelée « Tacoil ». Cette huile servira ensuite de matière première à la fabrication de polymères présentant des qualités identiques à celles des polymères vierges. Ils seront notamment compatibles avec l’usage alimentaire, un critère majeur pour les acteurs de l’emballage agroalimentaire.

Cette usine contribuera à atteindre notre objectif de produire 30 % de polymères à partir de matières recyclées à horizon 2030.

Deux centrales solaires photovoltaïques

52
MW2
d’électricité solaire produits sur les sites de Grandpuits et de Gargenville
2 MW : megawatt

Deux centrales solaires photovoltaïques seront construites sur les sites de Grandpuits (capacité de 28 MWc) et du dépôt de Gargenville (capacité de 24 MWc), soit l’équivalent de la consommation électrique de 30 000 personnes.

Elles seront construites et opérées par TotalEnergies, filiale à 100 % dédiée au développement et à la production d’énergie renouvelable en France.

L’objectif : fournir de l’électricité verte pour le fonctionnement de ces sites, une ambition de TotalEnergies pour l’ensemble de ses sites industriels en Europe.

Un redéploiement industriel responsable et sans aucun licenciement

TotalEnergies conduira ce redéploiement industriel sans aucun licenciement, grâce à des départs en retraite anticipés et des mobilités internes vers d’autres sites de la Compagnie, en fournissant à chaque collaborateur une solution adaptée à sa situation. Sur les 400 postes que compte aujourd’hui la plateforme de Grandpuits et le dépôt associé de Gargenville (Yvelines) 250 postes seront maintenus. En outre, 15 emplois supplémentaires seront créés sur le site de Grandpuits dans une unité d’emballage en aval de l’unité de bioplastiques.

Les chantiers générés par cet investissement industriel de plus de 500 millions € permettront également de créer jusqu’à 1 000 emplois pendant les 3 années de construction des nouvelles unités.

En outre, TotalEnergies a réalisé une cartographie précise des entreprises partenaires intervenant sur la plateforme qui représentent l’équivalent de 300 emplois à temps plein. La Compagnie s’engage à accompagner chaque entreprise concernée par l’évolution du site. Dans sa nouvelle configuration, la plateforme de Grandpuits continuera à faire appel en priorité à ses entreprises partenaires, représentant l’équivalent de 200 emplois à temps plein.

TotalEnergies respectera bien entendu l’ensemble de ses engagements contractuels vis-à-vis de ses clients.

Bernard_pinatel
Grandpuits restera un site industriel majeur qui s’appuiera sur le savoir-faire et la compétence de ses équipes, et dans lequel nos entreprises partenaires auront également toute leur place.
Bernard Pinatel, Directeur général de la branche Raffinage-Chimie de TotalEnergies

 

La raffinerie de Grandpuits

La Plateforme de Grandpuits-Gargenville