Angola : Total va explorer l'offshore profond du bassin de la Kwanza

20/12/2011

Actualités

Le 20 décembre 2011 : Total renforce sa présence en Angola en entrant dans trois nouveaux permis pour explorer l'offshore profond du bassin de la Kwanza. A la suite d'un appel d'offres international, Total a signé à Luanda, le 20 décembre 2011, trois contrats de partage de production avec la compagnie nationale Sonangol, concessionnaire des trois blocs concernés. Total acquiert ainsi, en tant qu'opérateur, une participation de 50% dans le bloc 40 et de 35% dans le bloc 25 et, en tant que partenaire, une participation de 15% dans le bloc 39.

Sur le bloc 40, qui se situe par des profondeurs d'eau de 1 500 à 3 400 mètres et s'étend sur 7 604 kilomètres carrés, Total (opérateur) aura pour partenaires Sonangol P&P (30%) et Statoil (20%).

Au sein du bloc 25, Total (opérateur) aura pour partenaires Sonangol P&P (30%), Statoil (20%) et BP (15%). Ce bloc se situe par des profondeurs d'eau de 700 à 2 200 mètres et s'étend sur 4 842 kilomètres carrés.

Enfin, sur le bloc 39, Total aura pour partenaires Statoil (55%, opérateur) et Sonangol P&P (30%). Ce dernier bloc se situe par des profondeurs d'eau de 1 330 à 3 400 mètres et s'étend sur 7 831 kilomètres carrés.

Ces trois blocs se situent dans l'offshore profond du bassin de la Kwanza, une zone du domaine minier angolais encore largement inexplorée. Le principal objectif est l'exploration de prospects situés sous la couche de sel (ante-salifère) dans ces blocs qui présentent des analogies géologiques prometteuses avec les bassins prolifiques du Santos et du Campos au Brésil, où des découvertes majeures ont eu lieu ces dernières années sur cette même thématique.

Durant une période d'exploration initiale de cinq ans, près de 14 000 kilomètres carrés de sismique 3D seront acquises et cinq puits à objectifs anté-salifères seront forés sur l'ensemble de ces trois blocs.

A cette occasion, Marc Blaizot, directeur Exploration de Total Exploration & Production a déclaré : « Nous sommes très satisfaits des résultats de l'appel d'offres qui illustrent l'engagement de Total à demeurer l'un des principaux investisseurs et opérateurs pétroliers en Angola et à assumer un rôle de premier plan dans l'exploration de ce bassin prometteur de l'offshore profond. Un domaine où le Groupe a déjà démontré son expertise et son savoir faire. Ces prises de participation sont en ligne avec la politique d'exploration ambitieuse que s'est fixée le Groupe».


Total Exploration & Production en Angola

Total est présent en Angola depuis 1953. En 2010, la production opérée de Total en Angola a atteint 460 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j), et sa production en quote-part SEC* a atteint 163 000 bep/j. Cette production provient essentiellement des blocs 17, 0 et 14. A fin novembre 2011, Total opère 600 000 bep/j et est devenu ainsi le premier opérateur du pays.

Principal actif de Total en Angola, le bloc 17, opéré par le Groupe avec une participation de 40%, est situé en offshore profond. Il comporte quatre pôles majeurs : Girassol-Rosa et Dalia actuellement en production, Pazflor, dont la production a démarré en août 2011, et CLOV (articulé autour des découvertes de Cravo, Lirio, Orquidea et Violeta) dont le développement a été lancé en 2010.

Total est également opérateur du bloc 32 situé en offshore très profond, dans lequel il détient une participation de 30%. Douze découvertes ont été réalisées, confirmant le potentiel pétrolier du bloc. Des études de développement sont en cours pour une première zone de production située dans la partie centre/sud-est du permis.

Par ailleurs, le projet Angola LNG de construction d'une usine de liquéfaction près de Soyo est conçu pour commercialiser les réserves de gaz naturel du pays. Ce projet, dans lequel Total détient une participation de 13,6%, sera alimenté, dans un premier temps, par du gaz associé provenant des gisements des blocs 0, 14, 15, 17 et 18. L'usine est en cours de construction pour un démarrage prévu en 2012.

En Angola, comme dans tous les pays où Total opère, le Groupe s'engage à développer l'industrie pétrolière locale en recrutant des collaborateurs nationaux auxquels il propose des formations professionnelles. Grâce à son ambitieux plan d'Angolanisation et de transfert de technologies, Total renforce l'économie locale et fait de l'importance accordée à l'hygiène, la sécurité et l'environnement une priorité absolue. Total E&P Angola s'est doté d'une politique de responsabilité sociale transparente et solide autour de trois axes majeurs : la santé, l'éducation et le développement économique local.

*SEC : Security and Exchange Commission des Etats-Unis

Contact pour toute information concernant ce communiqué :
Tél. : +33 (0) 1 47 44 46 99 - Fax : +33 (0) 1 47 44 68 21
Envoyez un mail à la Direction Relations Médias

Nous contacter