Réinventer l'énergie

Produire et fournir des énergies de manière responsable est une contribution essentielle au développement durable de la planète. Réinventer l’énergie, c’est bien sûr promouvoir les énergies renouvelables et décarbonées, mais c’est aussi revisiter notre propre usage et gestion de l’énergie, améliorer notre efficacité énergétique et concevoir des solutions durables pour stocker le carbone résiduel.

Accélérer le déploiement des énergies renouvelables et décarbonées

1,1
Md €
part du budget annuel consacrée à la préparation du futur énergétique

La R&D est une clé de la transformation à long terme, car c’est grâce à la recherche que nous pourrons accélérer le déploiement des énergies décarbonées. Énergies renouvelables, systèmes électriques hybrides pour la mobilité et les sites industriels, biocarburants, bioproduits : mobilisée pour donner les meilleurs atouts à l’ambition de la Compagnie, la R&D est le fer de lance qui nous permettra de développer des outils, des procédés industriels et des produits neutres en carbone.

Nous investissons dès aujourd’hui les domaines stratégiques qui contribueront demain à la neutralité carbone de la société. Quelques exemples ? Nous orientons notre recherche sur le stockage de l’électricité avec notre filiale Saft pour donner un coup d’accélérateur à la mobilité électrique en augmentant l’autonomie des véhicules et nous explorons dans nos activités de R&D les possibilités de valorisation du carbone stocké pour produire de l’hydrogène sans recourir aux énergies fossiles.

En résumé : nous mobilisons notre R&D pour réinventer l’énergie, au service de la transition énergétique.

Notre réponse : Nous consacrons près de la moitié de notre budget de R&D aux énergies bas carbone pour réduire nos émissions et celles de nos clients et réaliser notre ambition de neutralité carbone à horizon 2050, conjointement avec la société.

Réduire les émissions liées à la production et à l’usage des énergies fossiles

450
M$
Plan d’investissement pour l’amélioration de l’efficacité énergétique sur nos sites de raffinage-chimie

Réduire nos propres émissions en transformant nos habitudes de consommation et de gestion de l’énergie est le premier pas vers la neutralité carbone. Globalement, cela passe par notre excellence opérationnelle, une stratégie Climat de plus en plus forte et un meilleur usage de l’énergie.

Nous nous sommes ainsi fixé un objectif de réduction de nos émissions de 1 % par an sur nos sites industriels opérés. Et parce que nos installations de raffinage-chimie représentent 66 % de la consommation énergétique de la Compagnie, nous y avons lancé un programme d’investissement majeur pour améliorer leur performance énergétique.

Quant à nos installations pétrolières et gazières opérées, nous ambitionnons de réduire nos émissions directes de 40 % à horizon 2030 par rapport aux niveaux enregistrés en 2015 en améliorant notre efficacité énergétique, en éliminant le brûlage de routine, en électrifiant nos processus ou encore en réduisant nos émissions de méthane.

Et pour aller encore plus loin, nous équipons peu à peu nos stations-service et nos sites industriels et commerciaux de panneaux solaires : à ce jour, nous avons solarisé environ 2 700 de nos sites dans le monde, dont notre centre de recherche de Solaize en France et notre usine de lubrifiants à Dubaï, aux Émirats arabes unis.

Notre réponse : Nous accélérons les projets de décarbonation des sites avec un objectif fort à horizon 2025 : satisfaire l’intégralité des besoins en électricité de nos sites européens grâce à nos fermes solaires en Espagne et éviter ainsi le rejet de 2 millions de tonnes de CO2 par an.

Stocker le carbone résiduel

1,5
Mt/an
capacité de stockage de CO2 de notre projet Northern Lights, en Norvège, dès 2024

Réinventer l’énergie, c’est également stocker le carbone résiduel, car aucun des principaux scénarios dits « neutres en 2050 » n’envisage à horizon 2050 la disparition complète des hydrocarbures. Ils prévoient que la part du pétrole sera divisée par trois et que ses émissions seront compensées.

C’est pourquoi nous investissons dans des solutions de stockage, qu’il s’agisse d’installations de captage et stockage du carbone (CCS) avec piégeage sous-terrain ou de puits naturels de carbone, comme les forêts ou les écosystèmes humides, que nous cherchons en priorité à préserver ou, s’ils ont été détruits ou dégradés, à régénérer. 

La valorisation du carbone stocké par nos installations de CCS, directement ou après conversion, constitue par ailleurs une voie prometteuse et un enjeu de R&D fort pour, par exemple, concevoir des carburants durables pour la mobilité.

Notre réponse : Nous allouons un budget de R&D de 200 millions de dollars par an pour financer, développer et gérer des opérations de séquestration du carbone via des projets de captage-stockage de CO2 ou des puits de carbone.

À lire aussi sur TotalEnergies.com