SATORP : une collaboration d’exception

Emplacement : Arabie saoudite
Partenaires : Saudi Aramco (62,5 %) et TotalEnergies
Activité principale : raffinage-pétrochimie
Mise en service : 2014

460 000
b/j
capacité de raffinage de SATORP
Carte Arabie Saoudite

Fruit de l’alliance des savoir-faire de Saudi Aramco et de TotalEnergies, SATORP est l’une des plateformes intégrées de raffinage et de pétrochimie les plus performantes au monde. Sa mission : transformer un pétrole brut lourd en produits raffinés à haute valeur ajoutée. En décembre 2022, les deux partenaires ont également signé un accord d’investissement pour la construction d’Amiral, un complexe pétrochimique géant. Intégré au site existant, il sera détenu et opéré à terme par la raffinerie de SATORP.

En 2008, TotalEnergies et Saudi Aramco sont à l’origine de la première joint-venture entre les deux entreprises aboutissant à la construction de SATORP, plateforme de raffinage et de pétrochimie située au sein de la cité industrielle de Jubail, sur la côte orientale du pays.

SATORP, une des plateformes les plus performantes au monde

Opérationnelle depuis 2014, SATORP est l’une des plus grandes plateformes de raffinage et de pétrochimie au monde, mais elle est surtout l’une des plus complexes et performantes. Elle est 100 % convertissante, c’est-à-dire capable de transformer du pétrole brut lourd et soufré, donc difficile à traiter, en produits raffinés à haute valeur ajoutée, sans production de fuels lourds ou de bitume. Pour ce faire, elle s’appuie sur un panel complet d’unités de traitement :

  • deux hydrocraqueurs de distillats qui convertissent les fractions lourdes de pétrole en produits plus légers et à très basse teneur en soufre ;
  • une unité de craquage catalytique permettant d'obtenir des produits variés, dont des hydrocarbures très légers comme du propylène et du gaz de pétrole liquéfié (GPL) ;
  • une unité de cokéfaction, un procédé thermique permettant de transformer les fractions lourdes en produits pétroliers légers, ainsi qu’en coke.

La capacité de la plateforme de SATORP a été progressivement étendue de 400 000 barils de pétrole bruts par jour en 2014 à 460 000 barils. Elle produit environ 22 millions de tonnes par an de produits pétroliers raffinés, dont 700 000 tonnes de paraxylène, 150 000 tonnes de benzène et 210 000 tonnes de propylène de haute pureté.

En plus de la plateforme de SATORP, TotalEnergies et Saudi Aramco ont renforcé leur partenariat en investissant dans un nouveau projet complémentaire : un vaste complexe pétrochimique de taille mondiale pleinement intégré à la raffinerie. Ce projet nommé Amiral représente un investissement de 11 milliards de dollars. Sa construction doit débuter en 2023 avec une exploitation commerciale prévue pour 2027.

Infographie "Raffinerie de Satorp" - voir description détaillée ci-après

Une plateforme tournée vers l’avenir

SATORP s’engage sur le chemin de la circularité. En juillet 2022, elle a reçu la certification ISCC+, une reconnaissance internationale pour ses projets circulaires. C’est la première raffinerie du Moyen-Orient/Afrique du Nord à recevoir cette certification.

La plateforme développe différents projets parmi lesquels la production de polymères circulaires à partir d’huile issue de déchets plastiques recyclés, ainsi que la production de carburants aériens durables (SAF) à partir d’huiles de cuisson usagées. Un premier lot de polymères recyclés a été produit par la raffinerie en novembre 2022.

SATORP s’est également fixé un objectif de réduction de son empreinte carbone, en ligne avec l’ambition de neutralité carbone de TotalEnergies à horizon 2050, conjointement avec la société. Le développement durable est aussi au cœur du projet pétrochimique Amiral, tant dans le design de ses installations que dans l’exécution du projet et dans sa phase de construction.

Nos actions pour la formation et le développement local sur le site de SATORP

1 200 personnes sont employées par SATORP, dont près de 80 % de Saoudiens. Parmi eux, 28 jeunes ingénieurs saoudiens ont pu suivre leur cursus en France, grâce à un partenariat avec l'IFP Énergies Nouvelles. De plus, près de 400 opérateurs saoudiens ont été formés sur place, dans un centre créé à cet usage par SATORP. Cette démarche en faveur de la formation sera reconduite dans le cadre du projet Amiral.

La plateforme de SATORP s’engage en matière de diversité. En 2014, elle a été la première entreprise de la zone industrielle de Jubail à employer une femme ingénieure. Depuis, SATORP poursuit avec succès les actions en faveur de la diversité et de l’inclusion. Aujourd’hui, une trentaine de femmes occupent des postes opérationnels ou de support.

Tout sur l'actualité de la plateforme SATORP