Handicap : une démarche respectueuse des spécificités de nos filiales

02/12/2022

Voilà maintenant quatre ans que TotalEnergies a rejoint le réseau Entreprises et Handicap de l’Organisation internationale du travail (OIT) et s’est engagée à promouvoir cinq des dix grands principes de sa charte. La Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, est l’occasion de faire la lumière sur ce partenariat et la traduction concrète de cet engagement. Interview croisée avec Camille Manceau, Head of Diversity & Inclusion – People & ESG au sein de la direction People & Social Engagement, et Jürgen Menze, responsable du réseau Entreprises et Handicap de l’OIT.

Quels sont les enjeux pour TotalEnergies en matière d’inclusion des collaborateurs en situation de handicap ?

Camille Manceau / Nous devons poursuivre nos efforts pour créer un environnement de travail inclusif, où chacun se sent respecté et en confiance. Cela concerne toutes les singularités, handicap compris. Sur ce sujet en particulier, il faut faire en sorte que les collaborateurs en situation de handicap soient à l’aise pour le déclarer, en parler avec leur RH, leur manager, leurs collègues. Sur le plan pratique, l’enjeu est bien sûr d’adapter les postes de travail quand c’est nécessaire. Cela peut concerner le matériel, mais pas que… L’accessibilité numérique est également un sujet majeur que nous adressons. Enfin, et c’est lié à la dimension internationale de notre Compagnie, il y a aussi un réel enjeu de visibilité et de compréhension du sujet. Car tous les pays n’ont pas la même perception, ni la même définition du handicap.

Comment le réseau Entreprises et Handicap nous aide-t-il à relever ces défis ?

C. M. / D’abord, en nous permettant d’échanger avec les autres membres du réseau pour nous enrichir de leurs expériences. Ensuite, en encourageant la progression du sujet en interne. En 2018, nous avons proposé à nos filiales de s’engager autour de cinq des dix principes de la charte Entreprises et Handicap [voir encadré]. À ce jour, 41 filiales ont répondu à l’appel. Ces principes nous donnent un cadre pour élaborer collectivement une démarche progressive et respectueuse des spécificités de chaque pays.

Jürgen Menze / C’est tout à fait l’esprit du réseau, qui compte aujourd’hui 35 entreprises multinationales. Son objectif est de promouvoir l’inclusion du handicap sur le lieu de travail, partout dans le monde. Nous avons mis en place un ensemble de dispositifs pour encourager nos membres à partager leurs bonnes pratiques, à apprendre les uns des autres mais aussi d’autres acteurs, comme des ONG. La dimension internationale du réseau, et sa déclinaison en de nombreux réseaux locaux, est une vraie opportunité pour des entreprises comme TotalEnergies d’étendre et adapter leur politique Handicap dans les pays où elles sont implantées. Nous proposons aussi des outils pratiques, notamment un outil d’auto-diagnostic qui sera prochainement appliqué au sein de TotalEnergies.

Pouvez-vous nous en dire plus sur cet outil ?

J. M. / Il s’agit de 47 questions qui permettent à l’entreprise d’estimer ses performances en matière d’inclusion du handicap dans quatre domaines – la non-discrimination, la culture de l’inclusion, le service client et le leadership. L’idée est d’identifier les axes d’amélioration possibles grâce à un système de scores. Je pense que pour TotalEnergies, l’outil sera très utile pour d’une part faire émerger les success stories communes à certaines filiales, et d’autre part identifier les actions prioritaires à mener à l’échelle de chaque pays. 

C. M. / J’ajouterais que l’outil est une opportunité de réunir tous les acteurs concernés, que ce soit les Achats, les Ressources humaines, la Communication, etc., pour adresser ensemble le sujet du handicap et faire avancer les choses de manière très concrète.

Jürgen, de votre point de vue, qu’apporte TotalEnergies au réseau Entreprise et Handicap de l’OIT ?

J. M. / Depuis qu’elle nous a rejoint en 2018, TotalEnergies est l’une des entreprises les plus actives du réseau. Elle a développé une approche très collaborative vis-à-vis des autres membres et partage de nombreuses bonnes pratiques. Je pense notamment à une initiative qu’elle a récemment partagé avec nous. Il s’agit de former des collaborateurs en situation de handicap à l’accessibilité numérique, pour qu’ils puissent à leur tour conseiller d’autres entreprises dans ce domaine. Cette approche me semble très prometteuse et pourrait tout à fait être adoptée par d’autres membres. Un partenariat gagnant-gagnant, en somme !

Camille Manceau,
Head of Diversity & Inclusion – People & ESG, TotalEnergies

Jürgen Menze,
responsable du réseau Entreprises et Handicap de l’OIT

TotalEnergies s’est engagée autour de 5 grands principes de la Charte Entreprises et Handicap :

  • Promouvoir et respecter les droits des personnes handicapées en menant des actions de sensibilisation et en luttant contre les préjugés et les stéréotypes auxquelles elles font face ; 
  • Élaborer des politiques et des pratiques qui protègent les personnes handicapées contre tous les types de discrimination ; 
  • Rendre progressivement accessible les locaux, ainsi que les moyens de communication avec le personnel de l’entreprise, accessibles à tous les employés handicapés ; 
  • Prendre les mesures adéquates pour permettre aux personnes qui deviennent handicapées alors qu’elles sont déjà employées par l’entreprise de conserver ou de retrouver leur emploi
  • Respecter la confidentialité des renseignements personnels concernant les personnes handicapées.